Excalibur l'Épée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Excalibur
Maîtresse des Contes

Messages : 74
Inscription : 23/08/2011


MessageSujet: Excalibur l'Épée   Mar 23 Aoû 2011 - 21:57

Excalibur

Je n'ai pas besoin de demander un laissez-passer. Je suis la maîtresse des lieux
Âge : Inconnu ; Localisation : Camelot
Passions : Lire les textes de ses sujets, écrire.
Ici pour : Gérer les Contes.


L'histoire d'Excalibur
    Excalibur, l'épée indestructible et enchantée. Connue dans tout comme Camelot comme étant la maîtresse des lieux légitime, et une adoratrice de la littérature. Si tout le monde connaît la manière dont Arthur la sortit de la roche, le pacte qu'ils passèrent et son histoire actuelle, le reste de son histoire est assez flou. Qui l'a forgée ? Pourquoi était-elle fichée dans la pierre ? Pourquoi est-elle magique ?

    Son histoire secrète commence des siècles en arrière, à une époque si sombre que l'Histoire ne s'en souvient plus. Les épées, pourtant, existaient déjà, et la magie en était encore à ses premiers soubresauts. C'est dans ce contexte qu'un artisan pauvre du royaume de Bretagne, forgeron talentueux quoique misérable, décida de laisser un monument derrière lui ; et, des mois durant, il travailla sur ce projet secret. Il en ressortit une épée d'une beauté splendide, qu'il nomma Excalibur.
    Il pensait la garder pour lui ; cependant, un malandrin fut soufflé de voir l'œuvre, et une nuit, pénétra dans la demeure du forgeron. Il l'assassina sans un regret et s'en alla dans la pénombre, l'arme au côté.

    Merlin retrouva sa trace ; de siècles en siècles, elle avait attisé la convoitise et passé de propriétaire en propriétaire. Il la considéra comme un réceptacle digne d'accueillir l'âme d'Uther Pendragon ; il organisa le rituel, et Excalibur s'éveilla à la vie.
    Nul ne devait savoir quelle âme l'habitait ; mais Merlin proclama que cette épée était désormais la maîtresse légitime de Camelot. Excalibur ne gardait aucun souvenir de sa vie précédente, mais conserva son goût pour la bonne littérature. Elle pouvait communiquer avec Merlin par la pensée, car celui-ci l'avait dotée de la conscience, mais non avec tous les habitants. Elle ne pouvait donc régner seule ; il lui fallait un homme. Un homme qui accepterait de devenir Roi, qui aurait le droit de s'en servir, mais qui devrait incarner sa bouche.

    Elle fut fichée dans un rocher, et vous connaissez la suite...
Revenir en haut Aller en bas
http://excalibur.keuf.net
 

Excalibur l'Épée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Contes d'Excalibur :: Au confins des contes :: Le Laissez-Passer-